Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes – Titiou Lecoq

Résumé

A chaque époque, des femmes ont agi, dirigé, créé, gouverné mais elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Du temps des cavernes jusqu’à nos jours, l’autrice passe au crible les découvertes les plus récentes, analyse les mécanismes de la domination masculine et présente quelques vies oubliées.

L’invisibilisation des femmes ou l’histoire d’une volonté politique

Les femmes ont été invisibilisées pendant des siècles. En 2022, ce constat n’a rien d’un scoop. Il suffit pourtant d’analyser le contenu des programmes d’Histoire de France pour se rendre compte que le chemin vers la parité est encore long. Le manuel publié en 2019 chez Hachette ne consacrait que 16 pages sur 277 aux femmes. Une dizaine de pages seulement pour rendre hommage à celles qui ont lutté aux côtés des hommes pour acquérir des droits. Les enseignants font ainsi inlassablement référence aux mêmes figures historiques, parmi lesquelles Jeanne d’Arc arrive largement en tête. Je regrette que l’Éducation Nationale transmette encore cette vision patriarcale de l’Histoire mais il n’en a pas toujours été ainsi. Je me mentirais à moi-même si je devais reconnaître que ce sujet me préoccupe depuis longtemps. J’ai bien conscience d’avoir intériorisé un certain nombre de préconceptions. Mon esprit critique s’est développé au fil de mes observations et de mes lectures. Il ne s’est pas forgé en un jour.

Les mentalités évoluent mais Titiou Lecoq apporte la preuve qu’on n’a pas encore fait le tour de la question. Saviez-vous, par exemple, que les droits des femmes ont connu des hauts et des bas ? Qu’elles étaient plus libres au Moyen-Age qu’au Siècle des Lumières ? Qu’elles ont participé à la construction des cathédrales ? Si vous ignorez toutes ces réalités, sachez que vous avez été influencés par une conception masculine datant du 19ème siècle. De l’eau a coulé sous les ponts mais le patriarcat a la peau dure.

Titiou Lecoq redonne aux femmes oubliées la place qu’elles méritent. Elle envoie valser les idées reçues avec beaucoup d’humour. Certains lui ont reproché un ton un peu trop familier. Néanmoins, je ne vois pas en quoi ce parti pris est un problème tant que l’autrice fait preuve de rigueur. Or, son essai est très documenté et riche en anecdotes. Elle mêle destins de femmes, faits historiques et réflexions de société pour démontrer que les femmes ont joué à maintes reprises un rôle primordial dans l’Histoire. On apprend aussi que cette invisibilisation est le fruit d’une série de décisions politiques, visant à cantonner les femmes dans l’espace domestique.

Un deuxième constat s’impose à nous. Il est à la fois fascinant et terrifiant de voir que nos droits ont fluctué au fil des siècles. Pendant longtemps, on a entretenu l’idée que la situation ne cessait de s’améliorer. Il s’agit là d’une idée reçue. Selon le bon vouloir des courants politiques, la place accordée aux femmes peut changer du tout au tout. La Renaissance ne fût pas une période favorable, même si elle est associée à un renouveau des savoirs.

Malgré sa rigueur incontestable, l’ouvrage ne se prétend pas exhaustif. Il apparaît délicat de retracer l’Histoire de l’antiquité à nos jours en seulement 400 pages. Titiou Lecoq a plutôt pour objectif d’éveiller les consciences et de donner envie aux lecteurs d’approfondir leurs connaissances sur ces femmes oubliées. Elle nous démontre aussi qu’il y a encore du chemin à parcourir pour aboutir à une société plus égalitaire. Le modèle défendu par Titiou Lecoq a des allures de mirage idéologique. La faute revient en grande partie aux discours actuels qui sont toujours imprégnés de préconceptions élaborées et entretenues au fil des décennies.

Si cette initiative est associée à d’autres du même acabit, la véritable Histoire finira par gagner du terrain. Il faudra alors s’armer de patience. Quoiqu’il en soit, les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre rebat les cartes en montrant que leur combat ne date pas d’hier et qu’il est voué à se poursuivre. Inlassablement.

Note : 4 sur 5.

8 commentaires sur « Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes – Titiou Lecoq »

  1. Il a l’air vraiment bien ! Il faut que je le lise ! La croyance selon laquelle on n’arrêterait pas de progresser depuis le Moyen Age m’agace beaucoup, d’ailleurs. Merci pour cet article intéressant 🙂

    J’aime

  2. C’est clair que quand on voit ce qui est en train de se passer aux États-Unis, les choses sont loin d’être en train de s’améliorer !
    Je me ce titre dans ma wish !

    J’aime

    1. Tout à fait. Rien n’est acquis. A l’heure actuelle, on peut être progressiste sur certains points et rétrograde sur d’autres. Je dirais même qu’on passe souvent d’un extrême à l’autre. Je te conseille vivement ce livre. On y apprend tellement de choses.

      J’aime

  3. J’aime énormément ce genre d’ouvrage qui parlent des femmes tombées dans l’oubli alors que tellement ont contribué et ont fait parti de notre Histoire. Il m’attend dans la bibliothèque de ma mère depuis un moment mais c’est sûr il fera partie de mes lectures de cette année.

    Ton blog est aussi chouette que ton insta, c’est vraiment un plaisir de lire tes articles. Merci pour ton passage sur mon blog j’ai un ptit souci pour répondre aux commentaires mais j’essaye d’y remédier rapidement pour te répondre 🙂

    J’aime

    1. Merci beaucoup. Ton message me fait vraiment plaisir 🥰 L’avantage du blog, c’est qu’on peut s’exprimer sans être limité par le nombre de caractères.

      Ce livre est une mine d’informations et si tu n’es pas rebutée par le style décontracté de Titiou Lecoq, il se pourrait bien que tu aies du mal à le lâcher 😉 Il a aussi une résonance particulière avec ce qui se passe aux États-Unis. Les droits des femmes connaissent des hauts et des bas au fil des siècles et à l’échelle mondiale, on est clairement dans le creux de la vague.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :