1991 – Franck Thilliez

Résumé

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Retour vers le passé

A l’heure où les dignes amateurs de polars ont déjà fait la rencontre de Franck Sharko, je le découvre aujourd’hui seulement en me plongeant dans sa première enquête. Le jeune inspecteur, frais émoulu de l’école de police, était convaincu de pouvoir effectuer son travail en respectant les règles qui lui ont été inculquées. Bien qu’il ait été muté au « 36, quai des Orfèvres », la réalité s’avère moins glorieuse. La hiérarchie le relègue provisoirement aux archives, un passage obligé pour celles et ceux qui débutent dans la profession. J’ai fait la connaissance d’un jeune trentenaire pétri de doutes qui se lance dans le grand bain sans être véritablement armé. L’ école de police ne l’avait pas préparé à affronter les autopsies, l’odeur des cadavres et les méthodes d’interrogatoire qui n’ont rien de protocolaire. On comprend aussitôt que Sharko a signé pour être exposé à une violence dont il a peu de chances de sortir indemne.

Franck Thilliez tisse une intrigue parsemée de fausses pistes, mêlant vaudou, mentalisme et magie. Elle comporte tellement de ramifications que c’en était perturbant. Je redoutais un dénouement capillotracté, écrit de manière poussive pour tenter de réunir tous les éléments de l’enquête. Le fin mot de l’histoire a apaisé mes craintes. Franck Thilliez confirme son talent à élaborer des intrigues complexes, endossant à sa façon le rôle d’un illusionniste. Il y a pourtant des choses à redire. De temps en temps, l’auteur se laisse aller à la facilité. Le retour au bercail de Sharko est un condensé de stéréotypes sur les mineurs du Nord de la France. J’ai relevé l’exemple du père qui dénonce l’impact de la montée du Front National sur la jeunesse. On voit l’auteur arriver avec ses gros sabots quand on sait que le Nord est le bastion de ce parti politique. Les allusions à l’actualité passent difficilement inaperçues. A mon sens, elles n’ont pas leur place dans un récit qui se déroule en 1991.

J’ai trouvé que l’enquête, aussi prenante soit-elle, trainait en longueur. Il m’a fallu prendre un peu de recul pour en trouver la raison. A l’époque, les enquêteurs devaient s’armer de patience pour résoudre les affaires les plus délicates. L’informatique en était à ses balbutiements. Ils y allaient aussi plus à l’instinct. Franck Thilliez montre d’ailleurs que ces méthodes « artisanales », flirtant avec l’illégalité, pouvaient entraîner des débordements. En plus de 500 pages, l’auteur fait revivre une époque révolue où la lenteur du travail d’investigation était de rigueur. Franck Thilliez propose une intrigue à la mécanique bien huilée, sur fond d’illusionnisme et d’expérimentations plus que douteuses. Je conseille 1991 à celles et ceux qui recherchent un « bon polar pur jus ».

Note : 3.5 sur 5.

9 commentaires sur « 1991 – Franck Thilliez »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :